• Accueil
  • LES CADRES DU MINISTÈRE À L’ÉCOLE DES NOUVEAUX OUTILS DU BUDGET PROGRAMME

LES CADRES DU MINISTÈRE À L’ÉCOLE DES NOUVEAUX OUTILS DU BUDGET PROGRAMME

LES CADRES DU MINISTÈRE À L’ÉCOLE DES NOUVEAUX OUTILS DU BUDGET PROGRAMME

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Les réformes du budget programme en cours d’implantation imposent une mise à niveau des fonctionnaires de l’Etats. Le ministère des droits de l’homme, de la formation à la citoyenneté et des relations avec les institutions de la République, ayant pris la juste mesure de l’impact de cette innovation, a initié à l’endroit de son personnel un renforcement de capacité. Portée par la direction des affaires administratives et financières, cette formation de trois jours a été ouverte ce 27 juillet à l’hôtel Amoukadi par M. Djeri Adjawè, Directeur de cabinet du ministère. Elle porte essentiellement sur la maîtrise de la chaîne de prospective, planification, programmation, budgétisation, exécution et suivi-évaluation (PPBESE).

Pour M. KOUSSETOU Monkonawè, directeur des affaires administratives et financières, cette formation vient à point nommé pour outiller les cadres sur les nouvelles techniques d’élaboration du budget programme qui a des exigences bien différentes de celles du budget moyen exécuté jusqu’en 2020. La finalité est de combler les insuffisances constatées dans l’élaboration des documents afin d’améliorer la performance du ministère dans ce processus de mise en œuvre effective du budget programme.

Pour y parvenir, trois (3) modules ont été animés par les experts du ministère de l’économie et des finances. En effet, l’atelier a porté sur (1) la présentation sur le document de programmation pluriannuelle des dépenses (DPPD) ; (2) la présentation sur les projets annuels de performance (PAP) ; (3) la présentation sur les rapports annuels de performance (RAP).

Dans son allocution d’ouverture, M. DJERI Adjawè, directeur de cabinet, représentant le ministre, a amis en exergue le bien-fondé de ce nouveau programme de gestion. Il a notifié que la maîtrise du budget programme assure la croissance, l’efficacité, la viabilité du développement économique et permet d’anticiper sur les facteurs exogènes pouvant influer le développement et d’éviter l’improvisation des politiques publiques. Il a exhorté les participants à donner le meilleur d’eux-mêmes et à participer activement aux travaux.