• Accueil
  • LES SECRETAIRES GENERAUX DES MINISTERES ET DES INSTITUTIONS ONT ANALYSE LES RECOMMANDATIONS DE L’EPU

LES SECRETAIRES GENERAUX DES MINISTERES ET DES INSTITUTIONS ONT ANALYSE LES RECOMMANDATIONS DE L’EPU

LES SECRETAIRES GENERAUX DES MINISTERES ET DES INSTITUTIONS ONT ANALYSE LES RECOMMANDATIONS DE L’EPU

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le Togo a présenté son rapport sur les droits civils et politiques, économiques, sociaux et culturels ainsi que sur les droits catégoriels à Genève, le 24 janvier 2022 devant le Conseil des droits de l’homme. De ce fait, notre pays renforce sa coopération et maintient un dialogue permanent et constructif avec les mécanismes des droits de l’homme afin de contribuer à son rayonnement au plan national et international. Le Togo a été félicité pour les progrès effectués dans le domaine et 224 recommandations ont été formulées en vue de relever les défis restants, les droits de l’homme étant une lutte de tous les jours et un idéal à atteindre.

C’est ainsi que, pour bien analyser, examiner les recommandations reçues à Genève en janvier dernier lors de l’examen périodique universel (EPU) et donner sa position sur chacun d’elles, dans une démarche inclusive, le ministère des droits de l’homme a organisé ce 22 mars 2022, à l’hôtel la Concorde, une rencontre d’échanges et de partage qui a regroupé les directeurs de cabinet et secrétaires généraux des départements ministériels et institutions de la République. De manière concrète, il s’agissait pour ces hauts cadre de la République de signifier pour chacune des recommandations si le Togo l’accepte ou la note.

La cérémonie d’ouverture de cet atelier a été présidée par Monsieur Christian TRIMUA, ministre des droits de l’homme, de la formation à la citoyenneté et des relations avec les institutions de la Républiques.  Après avoir situé le contexte de la rencontre, il a félicité les membres de la Commission interministériel de rédaction des rapports et de suivi des recommandations sur les droits de l’hommes pour la qualité du rapport qu’ils ont produit et qui a été présenté à Genève. Les remerciements ont été aussi adressés aux membres de la délégation togolaise qui ont pris part à la présentation du rapport devant le Conseil des droits de l’homme. Il a salué la collaboration active avec la commission nationale des droits de l’homme (CNDH) avant de donner des orientations sur la façon d’aborder ces recommandations pour éviter de tomber en contradiction avec des dispositions et normes internationales mais aussi des valeurs et mœurs endogènes.

Cette cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence de Monsieur Sronvie Yaovi, Président de la CNDH.